Croiser le chemin d'une fée

Publié le par Pilgrim

Parmis les signes qui ne trompent pas et bien plus parlants que les moyennes de températures, il y a le retour des fées.
J'en discute justement avec celle que  j'ai  la chance d'avoir rencontré.  Ce n'est pas anodin de les voir réapparaitre, enfin  pour ceux et celles qui  les reconnaissent.

Mais comment les reconnaître ?

Celle que je croise me dis que dans son cas c'est facile, elle a tendance à utiliser un fer à souder en lieu et place de l'antique baguette pour marquer son affection ou son désaccord.
Bon mais moi je cherche plutot des généralités.

Alors, ta pervenche préferée est une fée si et seulement si:

  • Elle est ta préferée.
  • Les autres pervenches semblent être de pâles pervenches.
  • Quand tu lui demandes; es-tu une fée ?  Elle te regarde avec des yeux ronds.
  • Il te semble  impossible de lui parler et encore moins de la toucher.
  • Le jour où tu as l'immense chance qu'elle se laisse approcher, c'est à ses conditions.
  • Il est hors de question de partager ton lavabo.
  • Elle te parle de ses conquètes en riant.
  • Depuis que tu l'as croisé tu sers (enfin) à quelque chose.
Bien sur cela  marche  aussi avec les concierges,  les  plombiers  ou  les kinésithérapeutes...

Voilà, voilà, maintenant tu sauras les reconnaître.
Mais attention les fées, même si elles disposent de pouvoirs surnaturels,  sont extrèmement fragiles.
Il suffirait de l'enfermer ne fussent que quelques instants dans ton quotidien prévisible (et il faut bien le dire un peu mesquin) pour la voir régresser en femme de l'ancienne civilisation.

Celles-là même qui portent des peaux d'animaux morts, qui mesurent ta valeur à la taille de ta ....bagnole et qui aiment les séries télé de la mi-journée. Dans ce cas gare à toi car lié à un pareil boulet il te sera bien difficile de nager au plus fort  du grand chaos.
Tu te noieras et cela nous fera de la place.

Demain Pilgrim te parlera de la bouffe s'il reste un peu de  temps
   

Publié dans Les fées

Commenter cet article